Le Civam Bio Gard a remporté le prix de la démarche collective des trophées de l’agriculture durable organisés par le Ministère de l’agriculture pour la « remarquable collaboration entre agriculteurs céréaliers bio et artisans boulangers ayant abouti à la création d’une filière locale de pain biologique, le Raspaillou ».

La remise des prix s’est déroulée à Ars sur Formans. Le Civam Bio Gard a reçu le trophée des mains du Ministre de l’agriculture et du critique gastronomique, Péricco Légasse, président du jury du concours.

L’idée de ce pain est née aux cours de la foire aux vins d’Uzès en 2007, de la rencontre entre un boulanger bio et un céréalier.

Ce projet a permis d’améliorer le revenu des producteurs, en améliorant le prix de vente du blé mais aussi en diversifiant les sources de revenu. Pour répondre aux exigences de qualité du blé, le Civam Bio a étudié l’introduction de légumineuse dans la rotation. Cela s’est notamment traduit par le développement d’une filière lentille dont la production est vendue en circuit court, à un prix très rémunérateur.

Aujourd’hui, la démarche Raspaillou compte 50 boulangeries dans le réseau, c’est le seul pain labéllisé Sud de France garantissant une origine régionale du blé.

Un reportage photo sur les acteurs de la filière Raspaillou a été également réalisé par des journalistes du Ministère de l'Agriculture.