Les trajectoires à moyen ou long terme des petites exploitations bio de l’Hérault révèlent souvent des choix stratégiques de diversification des ateliers de production. Les exploitations qui ont su mettre en place des systèmes de commercialisation en circuits courts (vente directe surtout), ont l’opportunité de commercialiser une diversité de production auprès de leur clientèle.
Sur les marchés, la volaille bio est souvent très demandée en raison de l’insuffisance de l’offre locale bio. La mise en place d’un poulailler bio permet également de réaliser une diversité de production (poulets de chair, pintades, chapons, etc.).
De plus, l’atelier peut présenter des complémentarités avec les productions végétales en place (résidus de cultures, invendus).
 

Les objectifs de cette journée seront ainsi d‘aborder:
- Le dimensionnement de l’atelier d’élevage de volaille bio par rapport aux débouchés,
- La conception et l'installation des bâtiments d’élevage en accord avec la législation et la réglementation européenne de l’agriculture biologique,
- L'approvisionnement en intrants (aliments, litière, soins vétérinaires) conformes au règlement de l’agriculture biologique,
- L'organisation de l’abattage, du conditionnement et la distribution de la volaille.

Les inscriptions sont fermées.