Au cours de l'année 2010, près d'une centaine d'agriculteurs ont entamé une conversion ou se sont installés en agriculture biologique dans toutes les filières présentes dans le département, la viticulture étant la plus représentée.
Aujourd'hui, de nombreuses communes et caves coopératives témoignent de leur intérêt pour l'agriculture biologique et souhaitent s'investir pour susciter des conversions et installations en bio en viticulture. Dans le même temps, l'évolution des réglementations sur la préservation de la ressource en eau implique la mise en oeuvre de pratiques plus respectueuses de l'environnement (réduction ou alternative à l'utilisation des pesticides sur les territoires). La formation que nous proposons s’inscrit dans l'accompagnement des besoins des filières biologiques des producteurs, des entreprises et des acteurs des territoires.