In English

Conduite culturale arboriculture

ImprimerImprimer|plus d'options Plus


NB : concernant l'oléiculture, les informations sont disponibles dans la filière "autres cultures"
 

File 2101

 

Gestion du sol :

Le verger bio est généralement enherbé entre rang et travaillé au moyen d'outils intercep sur le rang. Le travail du rang limite la concurence de l'herbe et permet l'enfouissement des apports fertilisants.

Fertilisation :

Le raisonnement de la fertilisation fait appel à une bonne connaissance des prélévements de l'arbre. Avant plantation, si un redressement du taux de matière organique est envisagé, on profitera de l'abscence des arbres pour réaliser une apport important d'ammendement organique qui sera enfoui superficiellement. Des apports complémentaires d'engrais utilisables en AB seront réalisés, principalement pour accompagner le démarrage de la végétation, ils seront modulés suivant l'âge, la vigueur et la charge du verger et la fourniture du sol.

Irrigation :

Une gestion rigoureuse de l'irrigation est indispensable au bon développemnt du verger. En agriculture biologique, il conviendra de choisir un système permettant d'irriguer un volume de sol important. Les apports d'engrais seront enfouis et localisés dans la zone de sol humidifiée par l'irrigation.

Protection phytosanitaire :

Il est important de favoriser la faune auxiliaire qui participera à la régulation des agresseurs du verger. Toutes les méthodes permettant d'augmenter la biodiversité fonctionnelle sont à mettre en oeuvre :

  • Plantation de haies composites.
  • Mise en place de nichoirs à oiseaux et gîte à chauves-souris.
  • Semis de bandes fleuries (essais Civambio66 en cours).
  • Gestion de la strate herbacée de l'inter-rang. La mise en oeuvre d'un fauchage minimum et/ou alterné un rang sur deux favorisera la présence de fleurs. Celles-ci sont des sources de nourriture (pollen et de nectar) pour les auxiliiares notamment les Syrphes, prédateurs de pucerons dès le début du printemps.

Le choix variétal est très important pour limiter certains ravageurs et maladies qui sont encore mal maîtrisés en AB.
Le GRAB a justement édité en 2016 un guide sur les sensibilités des variétés fruitières (guide à télécharger)