In English

Présentation et chiffres clés

ImprimerImprimer|plus d'options Plus

Etat des lieux de l’introduction des produits Bio en restauration collective publique en Languedoc Roussillon (2012)

Etude réalisée en 2012 par le CIHEAM et commanditée par la DRAAF. Pour plus d'information cliquez ici 

La Bio s'installe en restauration collective

Début 2012, 6 restaurants collectifs sur 10 servent des produits bio ne serait-ce que de temps en temps, alors qu’ils n’étaient que 4% avant 2006.(source : Etude Agence Bio/CSA-2012)

La Bio en restauration collective : un marché de 158 millions €

En 2011, la valeur des achats de produits agricoles ou d’ingrédients bio en restauration collective a été estimée à 158 millions d’euros HT ; soit une hausse de 21% par rapport à l’année précédente. Ainsi, ce marché représentait en 2011 :
• 2,1% des achats alimentaires de la restauration à caractère social (contre 0,6% en 2008 et 1,8% en 2010), (D’après données sur la restauration collective fournies par Gira Foodservice).
• 4% du marché des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique.
(Source : Etude Agence Bio/CSA-2012)

Fruits, produits laitiers et légumes dans le trio de tête des produits bio les plus présents :

Les principaux produits bio introduits en restauration collective restent les produits frais, notamment
• les fruits frais (87% des restaurants ayant introduit des produits bio déclarent en proposer), et en particulier les pommes,
• les produits laitiers (82%), et en particulier les yaourts,
• leslégumes frais (77%), en particulier les carottes.

On retrouve également :
• les produits d’épicerie (54% des restaurants ayant introduit des produits bio déclarent en proposer),
• la volaille fraîche (44%) et surgelée (18%),
• les autres produits carnés frais (43%) et surgelés (21%),
• les légumes surgelés (41%),
• le pain frais (32%) et surgelé (7%).

On note deux fortes progressions cette année : les pâtes (47% ; +13 points) et le vin(8% ; +5 points).

(Source Agence Bio – étude complète sur le site de l’Agence Bio www.agencebio.org)

Un contexte réglementaire favorable à l’introduction de produits issus de « circuits courts » en restauration collective !

• L’introduction des produits biologiques dans la restauration collective constitue un des axes d’actions de la loi "Grenelle 1" visant à favoriser le développement de l’agriculture biologique. Un objectif de 20% de produits biologiques dans les commandes de la restauration collective publique d’Etat a notamment été retenu.

• Le PNA (Programme National pour l’Alimentation) déclare vouloir faciliter l’accès des consommateurs de la restauration collective publique aux productions issues des circuits courts et des productions de qualité ou produits à faibles impacts environnemental.

• Depuis le décret 2011-1000 du 25 août 2011 modifiant le Code des Marchés Publics (CMP), un critère "circuits courts" peut être utilisé pour attribuer le marché. « Les performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l'agriculture » pourront donc être mises en valeur et favoriser l’offre issue des circuits courts locaux. Ce nouveau contexte réglementaire est favorable à l’introduction de produits locaux dans les restaurants collectifs : à égalité de prix ou à équivalence d'offres, un droit de préférence est accordé à l'offre présentée par des exploitants agricoles ou des organisations de producteurs.

Une enquête a été réalisée en 2011 par l’INRA Montpellier (programme de recherche COXINEL) sur l'introduction des produits bio, locaux et régionaux en restauration collective. Sur les 265 structures ayant répondu à l'enquête, la majorité propose chaque semaine 1 à 2 produits de ce type, en valorisant en priorité la proximité. Près de 60 expériences observées plus finement confirment le développement de cette dynamique sur les 3 dernières années avec une prédominance de projets multi-acteurs. (Source DRAAF).